“ Des entraînements TOUTE L’Année” Nathalie Dumont

“ Des entraînements TOUTE L’Année”  Nathalie Dumont

“ Des entraînements TOUTE L’Année” 

Le Brussels Capital Beach volley entend permettre aux meilleurs beacheurs belges de progresser. 

L’été frappe à nos portes et, avec lui, les vacances, la plage et les sports de saison. En volley, la terminée, la plupart des joueurs se trounent alors vers le beach. Depuis cette année à Bruxelles, Dominique Corbeel et Pascal Hens ont décidé de miser sur le sable en lançant le Brussels Capital Beach Volley (nouveau nom du DGCM Beach Club) pour s’entraîner toute l’année. 


« Il existe d’autres clubs en Flandres, certains étant associés à la salle, mais nous sommes les seuls à proposer des entraînements toute l’année » explique Pascal Hens, le responsable sportif qui doit entraîner ses joueurs en dehors de la capitale , faute de salle adaptée. 

Pour l’instant, cinq duos font partie du Bru Cap Beach, une paire messieurs et quatre féminines (dont Audry Frankart, le coach des Barbâr, et la Wavrienne Julie de Beule). « au départ, nous avions lancé le club avec Lieckens et Piatkowska, mais nous entraînons les jeunes aussi sur qui nous misons vraiment pour l’avenir. Comme Leen Van Grinsven et Birthe Wittock ou encore Julie de Beule. Les deux premières citées ont d’ailleurs réussi une belle 5e place lors de la 2e manche du championnat de Belgique. Ce qui est une belle performance. Julie a, de son côté, décidé de délaisser complètement la salle pour le beach. Elle fait partie de nos projets à long terme. Nous l’entrainerons cet hiver et espérons avoir les budgets pour véritablement la lancer »

L’objectif est évidemment de développer la discipline en Belgique, au sein de laquelle seule une paire est professionnelle (Koekelkoren/Van Walle) , avec comme fil rouge la scène internationale et Olympique. « Il faut évidemment trouver des compétitions et ensuite engranger des point pour disputer les grands événements. Leen Sera à  l’Euro U20 et avec Birthe, elles joueront normalement l’Euro 22. Ensuite il faut évidemment le budget pour les voyages. 

Nathalie Dumont / 27-05-2016 La DH .

Subscribe to our newsletter

{{ newsletter_message }}

x

{{ popup_title }}

{{ popup_close_text }}

x